IMG_1258Juste un mot pour les fidèles lecteurs de ce blog pour dire qu’un voyage prévu depuis un an se profile cette fois à l’horizon d’une nuit…Je sais, ce n’est pas le moment, des décisions capitales sont à prendre pour les législatives mais bon, pas d’autre solution, ainsi va la vie.

Pendant un certain temps, vous ne verrez donc plus d’articles sur ce blog, n’en soyez pas étonnés….Il y a le voyage, il y a le besoin d’une réflexion approfondie sur le sens de mes engagements, sur l’avenir du parti auquel je suis attaché, sur l’âge qui inéluctablement fait son œuvre et doit laisser le temps de méditer les affres crépusculaires d’une vie militante fournie avec sa part d’erreurs, de réussites et d’échecs…Bref il y a quelques semaines de silence sur ce blog et sur les réseaux.

Pour 2017, les éléments du puzzle se mettent en place, chez EELV, sur fond de primaires ridicules, les cadres ayant gouverné avec le PS ont été balayés ce qui n’empêche pas qu’une autre stratégie, par exemple avec la France Insoumise, eut été préférable, au PCF, la direction a fait ses choix et propose aux militants celui d’un candidat du parti et dans ce marasme nous mesurons la grande satisfaction qu’il convient d’avoir suite à notre refus des primaires et à la candidature de Jean-Luc Mélenchon.

Je pars sur une réalité enthousiasmante, celle du passage pour Jean-Luc hier des 150 000 soutiens à laquelle s’ajoutent en une seule journée 800 clics supplémentaires. Oui je pars avec le sentiment, enfin retrouvé, que notre présence au second tour et notre victoire sont désormais du domaine du possible.

Je pars avec l’espoir qu’enfin peut commencer la Révolution Citoyenne qu’au sein du Parti de Gauche nous préparons depuis maintenant 8 années et que le rôle historique qui peut être le nôtre exige un engagement aux élections législatives, une volonté déterminée d’une Assemblée Constituante élue sans souffrir aucun délai, une sortie claire sans ambiguité des traités qui ont causé notre misère, une rupture totale et claire avec toute alliance de premier ou second tour avec le parti bourgeois et droitier qui usurpe le beau nom de socialiste, des choix en lien avec la réalité des misères visibles et invisibles, celui du montant du SMIC comme celui des réformes fiscales, juridiques et sociétales aussi urgents que nécessaires.

Mais nous n’entrerons pas pour autant dans un monde idyllique où va couler le lait et le miel, le candidat Mélenchon a contre lui toutes les forces de la réaction, les forces de droite y compris le PS, le système médiatique tenu par une poignée de milliardaires, toutes les forces de l’oligarchie installée aux leviers de ce pays depuis si longtemps. Le Président Mélenchon aura contre lui les mêmes forces qui utiliseront les plus vils moyens pour tuer dans l’œuf la révolution en cours comme ils l’ont fait partout dans le monde lorsque se sont levées les forces populaires de l’espérance.

L’enjeu est donc de taille et nous n’avons pas le droit à l’erreur, pas le droit à l’approximation sur les souhaits profonds de notre peuple, pas le droit de croire au respect de la Constitution que nous combattons, pas le droit à l’idéalisation d’aspirations populaires qu'il convient de mesurer comme n'étant pas forcément révolutionnaires et donc pas le droit à provoquer le risque au prix de referendums incertains…

Dans cette lente marche vers la victoire, notre parti, le Parti de Gauche a été le moteur, il doit le rester en se démocratisant, en devenant un modèle pour ce que nous voulons construire, en se développant et s’organisant à commencer pour accueillir tous les talents qui se seront révélés dans la France Insoumise, à continuer par être exemplaire dans la démarche qui exigera dès la victoire acquise et sans doute encore plus si elle n’est pas acquise, que le parti, lui aussi, ait son assemblée constituante pour se doter des moyens statutaires, organisationnels et fonctionnels qu’exige un parti démocratique de la Révolution Citoyenne…

Place donc aujourd’hui aux victoires d’avril mai juin 2017, place dès juillet 2017 à la convocation du congrès d’évolution du Parti de Gauche, parti de la Révolution Citoyenne.

Comme toujours cet article est un élément de débat, pas un sujet de polémiques stériles.