Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
50 ans après...
6 avril 2017

En route vers le second tour

5 mai ensembleBientôt 400 000 soutiens déclarés, un 18 mars plus que réussi, une participation physique aux réunions publiques qui oscille entre  3000 à 6000 personnes multipliée par dix si l’on se réfère aux chiffres d’écoute télé et chaîne Youtube, des émissions de débat télé TF1 ou BFM qui confirment notre candidat comme le plus convaincant, oui la dynamique de notre programme l’Avenir en Commun nous incite à former les plus grands espoirs pour le candidat qui le porte en notre nom Jean-Luc Mélenchon.

Peu importent en ce jour mes quelques inquiétudes sur le processus constituant, peu importent mes souhaits et mes peurs sur l’avenir du parti que nous construisons depuis 8 ans et dont je ne parlerai qu’en interne, peu importent mes craintes sur la méthode choisie pour les législatives et leurs conséquences, comme l’a dit Jean-Luc à Châteauroux : «  ce qui importe aujourd’hui, c’est le 23 avril, nous nous occuperons du reste après ».

Oui ce 23 avril sent très bon, reprenons pour le démontrer, ce débat récent de mardi dernier sur BFM TV avec les onze candidats, qu’a-t-il révélé ?

Un M. Fillon empêtré dans ses certitudes, voulant paraître serein dans les affaires qui le concernent, qui s’offusque qu’un ouvrier candidat lui mette les points sur les i en ce qui concerne les pratiques hélas trop répandues qui sont le résultat d’une République monarchique et un Jean-Luc Mélenchon qui, patiemment, tranquillement déroule notre programme : droit de révocation, interdiction de tout mandat à vie pour un élu corrompu, mise en place du nettoyage des écuries d’Augias avec un haut commissaire à la lutte anti-corruption.

Une Mme Le Pen, égale à elle-même et aux pratiques de son parti du racisme et de la xénophobie qui se fait remettre en place par P.  Poutou, imperturbable, qui sait rappeler que lorsque « un ouvrier est convoqué devant la justice, il ne bénéficie pas d’impunité, il y va ». On peu peut-être regretter de ne pas l'avoir dit nous mêmes mais P.Poutou était de fait le mieux placé pour le faire.

Un M. Macron, creux comme à son habitude, capable d’oublier les lois qu’il a lui-même portées et qui se révèle comme ce qu’il est, le porteur de la continuation des politiques droitières de M. Hollande et Valls, son dernier, et pas ultime, soutien en date.

M. Dupont-Aignan avec qui, nous ne pouvons être d’accord en termes de conception, mais qui a eu un discours structuré, proche de certains de nos concepts économiques.

Un M. Lassalle, disons….bien gentil

Une N. Arthaud certes brillante mais qui attend son seul but, celui du grand soir révolutionnaire du peuple mais qui pense que l’Europe n’est pas le problème ? Que l’euro  on s’en fout et que la Constitution globalement on s’en moque…Respectable certes mais tout à fait aussi irréaliste que contradictoire, le libéralisme européen comme la Constitution de la 5ème étant responsables de la misère actuelle.

Un M. Hamon, axé sur l’attaque de Mélenchon (quel que soient les accords passés), partisan de l’Europe actuelle, critiquant, sans démonstration claire, notre programme, bref un digne représentant de ce qu’est le PS, opportuniste et soumis aux diktats.

Je ne parle pas d’Asselineau et de son long déroulé de numéros d’articles constitutionnels, sa proximité avec Mme Le Pen se voit comme un nez au milieu de la figure….

Je ne jugerai pas de l’intérêt d’une telle émission, inquiet à son lancement, elle m’a bien plu finalement mais au cours de celle-ci qu’avons-nous vu ? Notre candidat, calme, posé, serein qui explique la situation, qui déroule dans ce débat difficile, les chapitres de notre programme et sa vision géopolitique extraordinairement structurée, qui termine sur une conclusion de très haut niveau appelant à la Paix menacée et nous invitant à "retrouver le goût du bonheur".

Oui je l’ai ressenti dans ce débat comme ce que je savais, mais qui s’est révélé au grand public ce soir, la possibilité de donner à la France, un Président dont la stature d’Homme d’Etat apparaît comme évidente.

Oui vraiment, j’ai ce sentiment qui s’avère de plus en plus partagé : NOUS SOMMES EN ROUTE VERS LE SECOND TOUR.

Publicité
Publicité
Commentaires
50 ans après...
Publicité
Informez-vous....Débattons
Ce blog se veut être un lieu de débat...N'hésitez pas à vous abonner et surtout à apporter commentaires, propositions, oppositions. Il sera répondu à chacun dans le respect de sa liberté d'opinion.
Newsletter
64 abonnés
50 ans après...
Archives
Derniers commentaires
Visiteurs
Depuis la création 20 921
Publicité